Les icônes

Origine des ingrédients
Pour les végans et/ou adeptes du 100% naturel : regardez de plus près l’origine des ingrédients car il peut-être d’origine animale ou synthétique

Huile de Palme

L’ingrédient n’est pas un dérivé d’huile de palme
L’ingrédient provient de l’huile de palme

Perturbateurs endocriniens

L’ingrédient n’est pas un perturbateur endocrinien
L’ingrédient est suspecté d’être un perturbateur endocrinien

Allergènes

L’ingrédient n’est pas un allergène connu
L’ingrédient est un allergène possible (d’après la base de données de la Communauté Européenne) ou peu probable (d’après le DIMDI, institut allemand de documentation et d’informations médicales)
L’ingrédient est un allergène probable (CE) ou fort probable (DIMDI)
L’ingrédient est un allergène avéré (CE) ou majeur (DIMDI) ou allergène (Que Choisir)

Autres infos
Indique que l’ingrédient est suspecté d’être un problème environnemental ou de santé majeur

Inconnu

L’ingrédient ne figure pas dans la liste officielle du CosIng (peut-être une faute d’orthographe ?)

Que se passe t’il lorsqu’un ingrédient est inconnu ?

Lorsque qu’un ingrédient n’est pas présent dans notre base de données, l’icône « point d’interrogation » est affiché dans toutes les colonnes. Si l’ingrédient n’a pas été trouvé, c’est certainement dû à une faute d’orthographe, ce qui arrive souvent étant donné la complexité des noms, ou encore à des informations supplémentaires sur l’ingrédient qui ne sont pas présentes dans la nomenclature utilisée dans le CosIng.

Mais pas de panique, normalement, votre ingrédient se trouve dans notre liste qui contient tous les ingrédients autorisés par la communauté européenne. Aussi, pour vous éviter de devoir retaper, on propose pour tout ingrédient inconnu un formulaire de sélection proposant une liste d’ingrédients présents dans la base de données qui commencent de la même manière que l’ingrédient que vous avez soumis. Ainsi, vous pouvez ajuster votre choix et les résultats se mettront à jour automatiquement.

L’astuce : si vous devez taper tous les noms des ingrédients, renseignez seulement les 5 premières lettres de chaque ingrédient et ajustez votre choix grâce au formulaire de sélection. Cela sera moins rébarbatif surtout si la liste est longue et composée d’ingrédients chimiques imprononçables.

Pourquoi  un code couleur ?

On s’est pas mal posé la question. Encore une fois, et même si notre avis transparaît forcément au travers ce site, notre objectif premier était de fournir une information avec un minimum de jugement. Or l’utilisation du code couleur apporte forcément une forme de jugement: le vert apparaît comme bien, le jaune moyen, l’orange médiocre, le rouge risqué et le noir carrément pas bon. L’idée de départ était d’opter simplement pour un pouce vert vers le haut quand c’est OK, pouce rouge vers le bas quand ça ne l’est pas. Bon Ok, déjà il y a un jugement en fait.. Ca aurait pu être « Oui » et « Non » mais c’est tout de suites moins visuel.

Oui mais voilà, concernant les allergènes il existe une catégorisation en fonction du risque, on ne peut pas les mettre au même niveau. D’où les 3 couleurs. Et à partir de là, les autres on en fait quoi ? On les met sur le même pied d’égalité ? Et à quel niveau ? On a tranché en mettant un code couleur « santé » vu que la classification des allergènes est basée dessus.

L’huile de palme est donc en jaune, car peu ou pas problématique pour la santé au niveau des cosmétiques, mais on ne pouvait décemment pas la mettre en vert.

Les perturbateurs endocriniens en noir, selon un choix tout à fait subjectif. Les allergènes posent des problèmes aux personnes qui y sont sensibles, alors que les perturbateurs endocriniens peuvent avoir des effets bien plus néfastes sur tout le monde, même si ils sont moins visibles à court terme. Pas de différentiation au niveau des perturbateurs endocriniens par contre, car on ne sait pas faire..

L’astuce : attention à l’ordre des ingrédients

Si vous copiez ou recopiez la liste d’ingrédients sur un produit cosmétique, sachez que l’ordre des ingrédients de la liste INCI a son importance, donc respectez le. Pour analyser ensuite, sachez que les premiers ingrédients sont ceux qui sont en quantité plus importante, donc regardez les en priorité. D’ailleurs, de manière générale, méfiez vous des produits dont la liste d’ingrédients est à rallonge, c’est jamais bon signe.

Petit bémol toutefois pour les perturbateurs endocriniens, ils n’ont pas besoin d’être en grande quantité pour être néfastes, une quantité infime suffit. Aussi, même en queue de liste, on s’en méfie.