La classification par catégorie d’origine s’appuie très largement sur la classification mise en place dans le référentiel ECOCERT. Elle a juste été complétée par de nouvelles catégories. On a choisi ce référentiel car il présente une définition claire de chaque catégorie, mais aussi une distinction entre des ingrédients issus d’une réaction chimique et les ingrédients de synthèse qui sont bien souvent confondus.

schéma de classification des ingrédients par origine

Voilà comment on a classé tous les ingrédients cosmétiques en fonction de leur origine

Les ingrédients naturels

Catégorie végétale : les ingrédients sont extraits des plantes : des racines, des feuilles, des fruits, des graines, de l’écorce des arbres …

Catégorie animale : ce sont tous les ingrédients constitutifs de l’animal ou alors produits par lui. Il peut s’agir de cartilage, collagène, lait, miel, œufs …

Catégorie minérale : ingrédients issus de roches, de sédiments, du sable ou encore de la terre. On retrouve dans cette catégorie des ingrédients comme le zinc, le fer, l’argile, la silice, le sel.. L’eau est aussi considérée comme minérale.

Catégorie marine : ce sont les ingrédients issus des ressources marines (eaux salées ou non) qui ne sont pas d’origine animale ou minérale. Principalement des algues.

Catégorie fongique : ingrédients issus ou générés par les champignons de toutes tailles, jusqu’aux champignons microscopiques

Catégorie micro-biologique : ingrédients issus ou générés par les bactéries

Transformation physique ou chimique ?

Lorsqu’un ingrédient naturel classifié parmi les 6 catégories précédentes subit une transformation chimique, on lui adjoint alors le mot « origine ». Cela permet de mettre en évidence que l’ingrédient était initialement présent dans la nature, mais qu’il a été transformé dans une forme qui elle n’est pas présente naturellement. Pour parler ce que je connais bien, la saponification par exemple, qui transforme les huiles végétales en savon est une transformation chimique : les matières grasses sont transformées sous leur forme saponifiée, elles sont donc d’origine végétale.

Lorsque le mot « origine » n’est pas présent, cela signifie qu’il y a eu une transformation physique. Pour mieux comprendre, voici deux exemples :

  • L’huile d’olive est obtenue par transformation physique : la matière grasse existe dans les olives, et c’est le fait de les broyer et de les malaxer qui permet de l’extraire
  • La cire de soja est créée à partir du soja, mais la cire n’est pas une forme naturelle ou un extrait du soja. C’est une transformation chimique qui a abouti à ce résultat.

Ah, mais si c’est chimique, c’est que c’est moins bien ?

Que ce soit pour la santé et l’environnement, ce n’est pas forcément vrai. Prenons les cas cités précédemment, à savoir le savon et la cire, vous aurez beau parcourir le monde, traverser les contrées les plus isolées, vous n’arriverez jamais à en cueillir dans la nature. Ils sont issus de processus chimiques, pourtant, s’ils ont été fabriqués avec des ingrédients sains, naturels, cultivés ou cueillis dans le respect de la nature, ils ne seront pas nocifs.

A l’inverse, une transformation physique signifie que l’ingrédient a été extrait de la nature, qu’il n’a pas été transformé, mais rien n’empêche que l’extraction ait été réalisée avec un processus chimique. Certaines huiles essentielles par exemple, peuvent avoir été extraites à l’aide de solvants pétrochimiques qui ne sont pas réputés pour être doux avec la nature..

Les ingrédients synthétiques

On en a parlé plus haut, l’avantage de cette classification est de distinguer ce qui est chimique de ce qui est synthétique. Un ingrédient synthétique est un ingrédient au moins en partie issu de la pétrochimie, c’est-à-dire de réactions chimiques réalisées avec des hydrocarbures (pétrole entre autre).

Ainsi, les ingrédients synthétiques, qui même si ils ne sont pas forcément néfastes pour la santé ont au moins un impact environnemental conséquent, sont différenciés de processus comme la fermentation ou la saponification.

Les ingrédients de la catégorie « Inconnue »

Non ce ne sont pas des ingrédients mystères secrètement gardés par les lobbys industriels. C’est juste qu’on ne connaît pas leur origine.. En fait il y  a deux possibilités :

  • Soit ce sont des ingrédients pour lesquels l’information n’a pas été trouvée, peut-être simplement car ce sont des ingrédients peu utilisés
  • Soit ce sont des ingrédients pour lesquels nous n’avons pas encore cherché l’origine. Certainement que ceux-ci seront amenés à diminuer petit à petit

Le caractère « / » et les catégories multiples

Si on compare la somme de  tous les ingrédients listés dans chaque catégorie avec le nombre total d’ingrédients, il y a un écart de près de 2000 unités. La raison ? Certains ingrédients se trouvent dans plusieurs catégories à la fois. Dans ce cas, elles sont listées avec le séparateur « / » entre chaque catégorie. Il faut en fait principalement le lire comme un « ou », mais qui peut avoir différentes significations :

  • Certains ingrédients peuvent tout simplement être obtenus de différentes manières. C’est le cas de molécules qui peuvent être présentes à l’état naturel dans la végétation ou synthétisées. Des protéines peuvent également être d’origine animale ou végétale.
  • Pour d’autres ingrédients, c’est qu’il est difficile de faire la distinction entre origine naturelle et synthétique. Vu qu’il y a un doute, on met les deux.
  • D’autres ingrédients peuvent aussi être issus de différentes catégories de manière simultanée. Dans ce cas ce serait plutôt un « et », mais devant la complexité d’identification et la rareté de ces ingrédients, le même séparateur a été choisi.

NB : il faut voir cette catégorisation comme une information utile mais il faut avoir à l’esprit que c’est une information incomplète si l’on veut juger de l’impact écologique ou sur la santé de ces ingrédients. C’est une information supplémentaire, nécessaire mais pas suffisante pour se faire une idée. Elle peut permettre notamment d’éviter les substances animales ou celles issues d’hydrocarbures.